Sommaire

Avec le chauffage, la ventilation et l'isolation, l'arrosage est un point essentiel à surveiller pour la bonne utilisation d'une serre de jardin.

L'équilibre des plantes dépend d'une certaine quantité d'humidité dans le compost et chaque plante a ses propres besoins. Pendant l'été, il est indispensable de vérifier si les plantes ont besoin d'eau au moins deux fois par jour.

2 méthodes d'arrosage : manuel et automatique

Il existe deux méthodes d'arrosage : l'arrosage manuel et l'arrosage automatique, avec de nombreux systèmes pour la deuxième solution.

Arrosage manuel

On trouve des arrosoirs de toutes sortes et de toutes tailles, dont la capacité courante varie de 5 à 12 litres :

  • Il est très important de pouvoir manier un arrosoir plein sans trop d'effort.
  • Un arrosoir à long bec est idéal car il permet de bien contrôler le débit d'eau tout en arrosant avec précision.
  • Pour les semis délicats, une pomme fixée au bec sera nécessaire.

On peut également utiliser un tuyau d'arrosage muni d'accessoires qui contrôlent le débit de l'eau jusqu'à la brumisation.

 

Arrosage automatique : 3 systèmes

Dans le cas de l'arrosage automatique, il faudra privilégier un système qui permette de fournir différentes quantités d'eau selon les plantes. Il existe trois principales méthodes d'arrosage automatique :

La nappe capillaire

C'est la méthode la plus simple et la plus répandue : il s'agit d'une nappe synthétique absorbant l'eau, placée sous les plantes, alimentée en eau pour rester uniformément humide.

On maintient la nappe humide grâce à un tuyau perforé ou en plaçant l'une des extrémités de la nappe dans un réservoir :

  • La nappe capillaire est très facile à installer.
  • C'est une méthode très utilisée pour les départs en vacances ou les absences relativement longues.

L'humidité à la surface de la nappe favorisant le développement des mousses, il faut la changer chaque année.

Le goutte-à-goutte

Le goutte-à-goutte est conçu pour fournir une quantité d'eau mesurée à chaque plante et sert aussi bien à arroser les parterres que les pots.

Pour des pots de grande taille, il faudra plusieurs tuyaux de goutte-à-goutte alors qu'un seul suffit aux petits pots.

Le système peut être commandé par un minuteur qui permettra par exemple d'arroser de nuit en été.

Pour l'arrosage des pots proprement dit, il existe un système de mèche qui mesure le taux d'humidité et permet de fournir l'eau en fonction des besoins.

Les tubes nébulisateurs suspendus

C'est un système idéal pour arroser les jeunes plants, à utiliser de préférence en été, car l'hiver il laisse le feuillage humide et favorise ainsi les maladies.

On peut commander le nébulisateur manuellement ou bien grâce à un minuteur.