Chauffage d'une serre de jardin

Sommaire

Le chauffage est l'un des quatre critères essentiels d'une serre de jardin, avec l'isolation, la ventilation et l'arrosage.

Réussir le chauffage d'une serre de jardin

Une serre est conçue pour favoriser la pousse des plantations en leur fournissant un environnement propice en termes de lumière, humidité et chaleur. La température y est donc capitale, on peut même dire que le bon suivi de ce paramètre constitue une de ses raisons d'être.

On définit couramment trois types de serre selon la température minimale atteinte (le choix se fera évidemment en fonction du type de plantations que vous désirez cultiver) :

  • une serre froide avec une température minimale de 4° C ;
  • une serre tempérée avec une température minimale de 10° C ;
  • une serre tropicale avec une température minimale de 17° C.

 

Trois types de chauffage pour serre de jardin

Si vous souhaitez entreprendre sérieusement l'exploitation de votre serre, c'est-à-dire la conservation de plantes sensibles tout au long de l'année, il vous faut l'équiper d'un chauffage. Pour une serre froide, vous n'utiliserez votre chauffage que quelques semaines dans l'hiver, cependant il fonctionnera une bonne partie de l'année pour une serre tropicale. À vous donc de choisir la solution la plus appropriée à vos plantations, aux températures hivernales de votre région, et à la superficie de votre serre. Trois sources d'énergie sont possibles :

  • à l'électricité ;
  • au pétrole ;
  • au gaz.

Le radiateur de serre électrique

Le chauffage électrique est assurément la solution la plus efficace pour des serres de petites et moyennes dimensions :

  • Ses atouts :
    • propre, sans danger et facile à manier ;
    • capable de réguler avec précision la température à l'aide d'un thermostat ;
    • consommation contrôlée avec modulation possible de la puissance ;
    • prévu pour fonctionner en espace humide ;
    • très facile d'installation, un branchement électrique suffit.
  • Son principal inconvénient : attention, votre consommation électrique peut rapidement s'envoler.
  • Précaution : n'utilisez que du matériel conçu pour les serres.

Il existe trois types principaux de radiateurs électriques pour le chauffage d'une serre :

  • Le radiateur tubulaire :
    • des tubes sont disposés le long des parois de la serre ;
    • assure une répartition très homogène de la chaleur ;
    • mais très onéreux.
  • Le radiateur à ventilateur :
    • un moteur aspire l'air en haut de la serre et le recrache via des tubes de sorties orientables ;
    • brassage efficace de l'air ;
    • utilisable comme ventilateur en été.
  • Le radiateur soufflant convient parfaitement pour une serre froide ou tempérée :
    • beaucoup moins cher ;
    • génère une circulation d'air chaud plus ou moins homogène ;
    • à poser au sol ou à fixer en hauteur ;
    • sur certains, le mode soufflage peut fonctionner seul, pour ventiler votre serre l'été ;
    • à réserver aux serres de petites dimensions (inférieure à 15 m²).

Le radiateur de serre à pétrole

Le radiateur à pétrole n'est destiné qu'aux très petites serres dites froides, pour un maintien hors gel :

  • Ses atouts :
    • facile à installer, transportable ;
    • économique.
  • Son principal inconvénient :
    • ne dispose pas de thermostat, ce qui peut entraîner des fluctuations de température dommageables aux plantes ;
    • nécessité d'une surveillance continue ;
    • faible capacité, d'où l'obligation d'un remplissage fréquent, voire quotidien.
  • Précaution :
    • utilisez uniquement du pétrole lampant (pétrole blanc sans soufre), sinon vous risquez des émanations de gaz qui pourraient s'avérer toxiques pour les végétaux ;
    • aérez régulièrement la serre, car le chauffage au pétrole a tendance à humidifier l'air.

Le radiateur de serre à gaz

Le radiateur à gaz est une solution de chauffage pour serre qui fonctionne au gaz propane :

  • Ses atouts :
    • système relativement économique ;
    • ne nécessite pas de branchement électrique ;
    • autonomie plus forte que le chauffage au pétrole.
  • Ses inconvénients :
    •  gérer l'approvisionnement et le stockage des bouteilles de gaz ;
    • veiller à une bonne ventilation de la serre car le gaz peut faire roussir le bord des feuilles et les faire tomber.
  • Précaution :
    • ne pas employer de butane, ce gaz est trop sensible au gel ;
    • de plus, le propane émet bien moins de substances toxiques.

Avant tout, soignez l'isolation de votre serre !

C'est une évidence, encore faut-il y penser, vous perdrez tout le bénéfice du chauffage (sans compter le gaspillage !) si votre serre est mal isolée. Pensez au double vitrage, mais aussi aux géotextiles isolants qui laissent passer la lumière, voire même simplement aux feuilles d'isolant à bulles.